Get Adobe Flash player
A venir
  • Pas d'événement.
Photos

Calendrier
décembre 2019
L M M J V S D
« Nov    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Catégories

Ultra Trail SaintéLyon 2012

Déc ’12
2

Le dimanche 2 Décembre 2012, 3 athlètes du club vont s’aligner sur les 70km de la SaintéLyon où Saint-Etiennes – Lyon.
Seb D., Fred et David vont donc partir à minuit sur un parcours comportant 1300 mètres de dénivelé positif.

2 réponses à to “Ultra Trail SaintéLyon 2012”

  • dubois:

    J-5 l’entraînement est fini, maintenant c’est que du jus pour tout donner samedi soir sur ces 70 km, et a voir la météo de ce week-end, la neige va-t-elle s’inviter avec nous sur cette course ?????

  • pinky:

    Sortez couvert pour la SaintéLyon 2012
    Grande classique des courses « ultra », la SaintéLyon est un rendez-vous incontournable de fin de saison. Voici une liste non exhaustive de conseils pour vous préparer au mieux à cette course et faire en sorte que le plaisir soit plus fort que la douleur.

    La préparation
    • Un entraînement à prendre au sérieux. 70 km à parcourir entre Saint-Etienne et Lyon, dans le froid, dans la boue et de nuit. Qu’on se le dise, la SaintéLyon n’est pas une épreuve comme les autres ! Une préparation de 8 à 12 semaines avant la course est donc recommandée pour se préparer au mieux, en alternant les séances longues et le fractionné, pour affronter au mieux les nombreuses montées et descentes du parcours le jour J. S’habituer à courir sur des terrains accidentés (montées, racines, cailloux) est également un sacré plus.

    • Entraînez-vous à courir la nuit. Une préparation nocturne est plus que nécessaire pour la SaintéLyon. Même avec une lampe frontale de qualité, vous distinguez moins bien le relief et vos appuis sont souvent incertains car vous ne voyez pas où vous posez les pieds, ce qui peut être fatal pour les chevilles. À la moindre inattention, c’est la chute ! Il est donc primordial de s’habituer à courir dans l’obscurité.

    • Les petits plus athlenergy : lors de vos entraînements nocturnes, équipé de votre lampe frontale, habituez-vous à courir sur des portions non-éclairées pour prendre confiance en vos appuis et retrouver peu à peu votre foulée habituelle. Pendant les montées, orientez votre frontale vers le bas : vos foulées sont courtes et vous avez besoin de voir très près. A l’inverse, dans les descentes où votre vitesse est plus élevée, relevez votre lampe pour anticiper au mieux ce qui se présente sur votre route.

    Les chaussures
    • Faire le bon choix pour partir du bon pied. La SaintéLyon a pour particularité de se dérouler à 50% sur des chemins de terre et à 50% sur de la route. Si vous choisissez des chaussures spécialement conçues pour le trail, vous risquez de perdre du temps à cause des crampons inutiles et du poids excessif. Si vous privilégiez les chaussures de route, vous n’aurez que très peu d’adhérence, surtout si le terrain est boueux et pluvieux, ce qui est souvent le cas à cette époque de l’année ! Nous vous conseillons donc de prendre une paire de chaussures mixtes, en vente dans les magasins spécialisés, pour être à l’aise sur tous les types de terrains.

    La lampe frontale
    • Et la lumière fut. Equipement obligatoire pour tout participant à la SaintéLyon, la lampe frontale sera votre compagnon de route tout au long de votre aventure. Privilégiez donc les « frontales » qui vous offriront un excellent compromis en terme de légèreté, d’encombrement, de puissance d’éclairage et d’autonomie.

    • Les petits plus athlenergy : profitez de vos entraînements de nuit pour vous habituer à courir avec une lampe frontale sur la tête, pour tester votre matériel et effectuer des réglages.

    Les vêtements
    • Sortez couverts ! Début décembre à minuit, la météo est rarement clémente et il faut souvent composer avec la boue, le froid, le brouillard et parfois la neige. Evitez les vêtements en coton et orientez vous vers des textiles évacuant la transpiration, ni trop chauds, ni trop légers (2 couches minimum), et si possible imperméables.

    • Pensez à protéger vos extrémités. Certaines personnes sont plus ou moins sensibles. Le port de petits gants, d’un collant et d’un bonnet peut s’avérer d’un confort royal en cette période de l’année.

    • Les petits plus athlenergy : consultez la météo les jours précédents la course pour éventuellement adapter votre tenue en fonction. S’il ne fait pas trop froid et que les conditions le permettent (absence de pluie ou de neige), n’hésitez pas à vous alléger le plus possible. A l’inverse, si un déluge est annoncé, vous savez quoi faire !

    Le reste de l’équipement
    • Tout aussi obligatoire que la lampe frontale, la couverture de survie vous sera d’une aide précieuse en cas de défaillance ou d’abandon.

    • Pensez à prendre quelques produits énergétiques sur vous, un camel-back ou une ceinture porte-bidon si besoin. Mais surtout ne vous surchargez pas trop ! Les ravitaillements sont nombreux et très copieux après le 16ème kilomètre Pas la peine donc de vous encombrez avec des produits superflus dans votre sac et d’emmenez le contenu de votre frigo avec vous.

    • Un téléphone portable, au cas où…

    L’avant-course
    • Reposez vous ! Évitez durant la semaine qui précède l’épreuve de vous coucher trop tard et de faire la fête. Vos heures de sommeil « en avance » seront de précieux atouts pendant la course.

    • Bien gérer l’attente avant le départ. Ne vous laissez pas perturber par l’excellente ambiance dans le hall du Parc-Expo de St Etienne. N’oubliez pas de vous alimenter et de bien boire car les heures qui précéderont la course seront déterminantes pour votre réussite. Le stress, l’impatience et l’excitation risquent également de vous gagner, il est donc important de prendre son mal en patience et de rester « dans sa bulle ».

Laisser un commentaire